Photos non contractuelles

Race for the galaxy

CHF 41.20

Votre objectif : construire l’empire spatial le plus puissant et prospère de tous les temps !

Disponibilité: Rupture de stock Code : MAT664721 Catégories : , , , , ,

Victime de son succès. Ce jeu sera à nouveau disponible bientôt (en réassort)

    Description

    Explorer, Coloniser, Développer, Vendre, Consommer ou Produire ? Quel sera votre choix ? Laquelle des anciennes colonies terriennes parviendra à tirer parti de la technologie des sauts hyperspatiaux pour coloniser la galaxie ? Qui découvrira les secrets des puissants seigneurs Alien, mystérieusement disparus ?

    Dans Race for the Galaxy, les joueurs bâtissent des civilisations galactiques grâce à des cartes représentant des mondes ou des développements technologiques et sociaux.

    Ce jeu de cartes d’une très grande profondeur stratégique conviendra aux joueurs calculateurs, recherchant des jeux de réflexion originaux. Ici le thème est fort bien rendu par un matériel très bien illustré.

    Les règles de Race for the Galaxy, sans grande complexité, seront assimilées rapidement. Cependant, la subtilité des mécanismes et les multiples stratégies demanderont plusieurs parties pour être appréhendés

    Comment on Joue ?
    A chaque tour, les joueurs choisissent simultanément et secrètement une carte d’action parmi les sept dont chacun dispose, puis la révèlent.
    Le joueur qui gérera le mieux ses cartes et ses choix d’actions afin de construire le plus grand empire pourra remporter la partie. Le joueur avec le plus de points de victoire est déclaré vainqueur !

    Informations complémentaires

    Disponibilité

    En réassort

    Age minimum

    12 ans

    Nombre de joueurs minimum

    2

    Nombre de joueurs maximum

    4

    Durée minimum

    45 minutes

    Difficulté

    Expert

    Langue du jeu

    Français

    Editeur

    Matagot

    EAN 13

    3760146647213

    Avis

    Il n’y a pas encore d’avis.


    Soyez le premier à laisser votre avis sur “Race for the galaxy”